Groupe Photo Malraux - GPMT

Bienvenue sur notre site d'amateurs de photographie

TOUL - Meurthe et Moselle  -  http://www.gpmt.fr

 

La checklist du post-traitement

 

 Voilà une liste des questions qu'on peut se poser en regardant une image pour la première fois avec pour objectif de l'améliorer.
Cette liste n'est ni exhaustive, ni rigide. C'est un exemple qui rassemble les cas les plus fréquents.
 
 - L'image est-elle d' un intéret évident ?  

 A première vue, le cliché répond-il à ce que je voulais au moment de la prise de vue ?

 

- L'image a-t-elle une netteté acceptable ?  
RE-DI-BI-TOI-RE ! Une photo floue n'est pas à conserver.
C'est une des premières raisons de la «poubellisation» d'une photo !
MAIS : avant de jeter une photo floue, il est indispensable de constater pourquoi elle est floue. Il existe nombre de raisons : bougé, mauvaise mise au point, sujet mobile, etc.
 
- La lumière est-elle bonne ?  
L'image est-elle sur ou sous exposée ?
Si c'est le cas, la repreise sera-t-elle possible par logiciel ? l'espace de correction est nettement plus large pour un fichier RAW qu'un fichier J-Peg.

 

- L'image est-elle « droite » ?  
Rappel : une image est « droite » si l'horizon est bien horizontal et/ou si une verticale est bien verticale dans la zone du tiers entre les deux lignes fortes verticales.
C'est une des corrections les plus simples à réaliser.

 

- Le sujet est-il bien mis en valeur ?

 

 
Si je fais une photo, c'est que j'ai troouvé un sujet. Ce sujet est-il correctement photographié ?
En général, j'ai fais plusieurs cliché d'un même sujet dans des points de vue différents. Cette photo est-elle mieux ou moins bonne que celles d'autres points de vue ?

 

- ...

 

   

- L'image est-elle refaisable ?

 

 

Point un peu particulier : si je jette ce cliché, m'est-il possible de le refaire ? Il existe des cas où il y a une impossibilité complète. Dans ce cas, il est possible de ne pas jeter le cliché qui a une dimension « historique ». Exemple ultime : il m'est arrivé de photographier la chute d'une urne mortuaire dans le Détroit de Gibraltar avec un appareil argentique. Sauf qu'il n'y avait pas de pellicule dans l'appareil !

 

- La correction par logiciel sera-t-elle possible ?  
Si, en dernier lieu, les logiciels ne proposent pas de solution de correction, on jette !
Mais, ce cas est très rare !

 

- Combien de temps pour reprendre un cliché pour en faire une photo ?  
A question idiotte, réponse idiotte : un certain temps !
Mais il est très rare que le temps de correction d'un cliché dure autant de temps qu'il en aura fallu pour lire cette page.
Alors, à vos logiciels !
Ce qui est sûr : plus vous avez un logiciel efficient, moins de temps vous passez à corriger vos clichés.

 

- Où est le bénéfice de post-traiter les clichés ?  
C'est en corrigeant les clichés sur un logiciel qu'on apprend à ne pas faire des erreurs à la prise de vue !
Donc : plus on corrige ses clichés, moins on a à les reprendre pour en faire des photos.