Groupe Photo Malraux - GPMT

Bienvenue sur notre site d'amateurs de photographie

TOUL - Meurthe et Moselle  -  http://www.gpmt.fr

 

Atelier Ligtroom - Photoshop / 5

 

           Nous reprenons à partir d'aujourd'hui des images proposées par les participants. Chaque image propose un traitement nouveau.
           Le travail se fait sur des fichiers sources, donc les clichés issus directement des appareils.

 

Image « Guinsbar » 

 

 

           La photo est prise dans une petite rue de Nancy (rue de la Faïencerie). Il n'y a pas assez de champ pour se mettre en bonne position, d'autant qu'on ne dispose que d'un 85 mm.

           Travaux à exécuter : 
- Contrôle de l'histogramme --> Lightroom
- Redresser la verticalité de l'image --> Lightroom
- La photo a été faite de biais. Donc, on va essayer de « se remettre droit » --> Lightroom
- Voir comment on peut faire avec Photoshop.

           

 

 

 Lightroom

 

Photoshop

 

Image « Stan »

 

 

 
         Le cliché est en plein contre-jour, avec une lumière faible. D'où des problèmes
- de zones trop noires ou trop blanches, 
- de bruit.
 
          Travaux à exécuter :
- Contrôler l'histogramme
- Gérer le bruit
- Rendre l'effet de contre jour vu par le photographe.

          

Lightroom

Photoshop

Discussion

 

 

 

           Faut-il faire une action de correction ou pas ?

           Nous avons retrouvé le problème récurent : pendant la démarche de traitement des images, on est toujours confronté  à deux types de corrections :
- Corrections objectives : elles seront reçues globalement de façon identiques par tous :
           Exemple : la photo est nette ou pas
- Corrections subjectives : le photographe provoque une action qui n'est pas nécessairement de l'avis des autres.
           Exemple : la photo  Guinsbar a été faite de travers parce qu'on ne pouvait pas faire autrement. En revanche, le logiciel de retouche peut palier ce problème : j'effectue cette retouche ou non ? C'est le choix du photographe !
 
           Conclusion :
            Si on peut tous régler les problèles de retouches objectives, seul l'auteur de la photo peut traiter les retouches subjectives. Il « impose » alors son image à la lecture. Et le lecteur a le droit de dire qu'il aime ou n'aime pas. Mais ce n'est plus un problème de belle photo ou de mauvaise photo.

 

 

 

 Et maintenant  
          Nous continuons à traiter des images des participants.
          Je propose qu'on poursuive deux objectifs :
                   - On continue à visiter les possibilités de traitement offertes par Lightroom et Photoshop
                   - On construit une bibliothèque d'images pour proposer une exposition.
 

Bibliothèque d'images 

 

N'oublions pas de proposer des images pour atteindre l'objecvtif de l'exposition !

 

          Rien ne sert de savoir traiter les images des autres. Donc :

          Michel attend de chacun les fichiers de deux images :
- une image qu'on considère belle, qu'a ou aurait envie de présenter dans une exposition ;
- une image qu'on considère mauvaise (pas ratée, mais mauvaise !)

          Cette bibliothèque servira de support aux différents travaux en fonction des traitements et retouches qu'il faudra faire sur les unes ou les autres.